Principes Fondamentaux

Le Vitalisme

Le vitalisme est une théorie selon laquelle la vie est une force propre à une espèce et qui régit l’organisme d’un être vivant. Une force universelle intelligente qui organise, soutient, restaure, développe, soigne et guérit.

La cicatrisation, la fièvre (qui neutralise une infection) ou encore la diarrhée (qui sauve d’une intoxication) sont autant de preuves de l’existence de la force vitale.

Les principes du vitalisme se résument par les lois de la vie.

 

L’Humorisme

L’humorisme est le complément inséparable du concept du vitalisme.

Concept selon lequel la maladie est la conséquence d’un encrassement du milieu humoral. La maladie est alors un mécanisme d’auto-défense de l’organisme, qui va viser à éliminer ses déchets. Selon le degré d’évolution pathologique (fractionnelle, fonctionnelle ou lésionnelle) la perturbation est plus ou moins réversible.

L’élimination de ces déchets se manifestant par des symptômes, en empêcher l’apparition revient à empêcher la véritable guérison.

Des causes secondes sont identifiées : maladie de surcharge, de carence, et d’équilibre ou de répartition (état dystocique).

 

Le Causalisme

Le causalisme est la prise en compte de l’individu dans sa globalité et la recherche de la cause des déséquilibres.

« Cherchez la cause et supprimez la, puis cherchez la cause de la cause et supprimez la, puis cherchez la cause de la cause de la cause et supprimez  la » – Hippocrate

La cause principale de la non santé est le non respect des lois de la santé de nos besoins fondamentaux.