L’Iridologie

« Tels sont les yeux, tel est le corps » – Hippocrate

L’iridologie ou « étude de l’iris » (la partie colorée de l’oeil) a fait de ce proverbe son credo. Pour les iridologues, l’iris agit comme une zone de projection de tout le corps. Chaque organe, et son état, y sont représentés. Cela permet, moyennant une lecture adéquate, d’établir un bilan de santé.

L’iridologie appliquée, aussi appelée iridoscopie, se présente comme un outil d’analyse et non comme une thérapie en tant que telle. Toutefois, les résultats de ce dépistage peuvent mener à d’éventuels traitements. Outre l’évaluation de l’état de santé, l’analyse détaillée de l’iris – en direct ou par agrandissement photographique – révèle les prédispositions individuelles à certaines maladies. Celles-ci pourraient être associées au bagage génétique ou à des facteurs environnementaux ou émotionnels. C’est surtout cette faculté de découvrir des faiblesses organiques avant même l’apparition des symptômes qui distingue l’iridologie des autres méthodes de diagnostic.

L’examen iridologique lui-même est simple et sans danger. L’iridologue scrute l’iris de chaque oeil à l’aide d’appareils spécialisés, composés de systèmes optiques et de sources lumineuses. Il peut également prendre des photographies qui seront ensuite agrandies, parfois traitées informatiquement, et interprétées. Certains iridologues terminent leur examen en s’intéressant à la partie blanche de l’oeil, une technique appelée sclérologie qui rend compte de l’évolution de l’état de santé.

Généralement, les résultats sont dévoilés au client au cours de la première consultation. À partir du bilan de santé, l’iridologue, s’il est également praticien de santé naturopathe, conseillera lui-même certains traitements.